Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Serge Lepeltier battu dès le premier tour

La gestion de la droite aura eu raison de Serge Lepeltier et de sa façon de jouer sa carrière à coup de démissions et réélections au mépris des problèmes des français et des électeurs. L’ancien ministre est éliminé dès le premier tour par Rémi Pointereau, membre du même parti qui soutiendra les mêmes menées ultralibérales du gouvernement Villepin-Sarkozy au Sénat.

Battu ce soir par un autre candidat UMP à l’élection sénatoriale du Cher, Serge Lepeltier, Maire de Bourges, est le seul représentant du gouvernement Raffarin à n’avoir pas retrouvé son siège de parlementaire. Cette défaite intervient dans un contexte où la droite locale est plus divisée que jamais.

On lira à ce sujet avec intérêt l’article de Roland Narboux, érudit local et Maire-adjoint, proche de Serge Lepeltier dans son Encyclopédie deBourges à propos de cette journée. Extraits :

[... ] Deux candidats à droite et c’est la surprise considérable du 18 septembre, l’ancien ministre est battu au premier tour d’une vingtaine de voix face à Rémy Pointereau. La raison semble tenir dans certaines communes rurales qui n’on tpas voulu un sénateur de la Ville, mais c’est surtout "la trahison" pour reprendre les termes de M. Lepeltier d’une partie de son équipe municipale qui est la cause de sa défaite.

Les sourires de certains adjoints à l’annonce des résultats et la volonté du conseiller général Frank Thomas Richard d’abattre Serge Lepeltier ont fait le reste. [... ]

Les 96 grands électeurs qui ont porté leurs suffrages au premier tour sur le tandem formé par Maxime CAMUZAT et Jean-Pierre CHARLES ont respecté le rejet du libéralisme exprimé par les électeurs du Cher le 29 mai dernier. Il faut rappeler que sur les 290 communes que compte notre département, 280 ont voté NON le 29 mai dernier.

La victoire d’un candidat UMP démontre la cassure entre les représentants politiques d’un côté et les citoyens de l’autre, dans une élection d’un autre temps pour une institution d’un autre âge. Le scrutin s’est tenu loin des électeurs, le dépouillement même étant interdit à la presse.Les deux candidats communistes avaient d’ailleurs choisi d’éditer un tract destiné à la population, et distribué aux portes des grandes entreprises du département, afin d’informer et de prendre à témoin, la population.

Lire aussi la déclaration de Jean-Michel Guérineau : A propos de l’élection sénatoriale

Deuxième tour de l’élection sénatoriale partielle du Cher du 18 septembre 2005.

CandidatVoix
Jean-Pierre Saulnier (PS)241
Rémi Pointereau (UMP-diss.)566
Blancs53

Premier tour de l’élection sénatoriale partielle du Cher.

CandidatVoix
Maxime Camuzat (PCF)96
Jean-Pierre Saulnier (PS)129
Rémi Pointereau (UMP-diss.)310
Serge Lepeltier (UMP)291
Thierry de Monbiel (UMP-diss.)18
FN7
Blancs12

Infos

Même rubrique

Elections